Jaco Van Dormael

Réalisateur

Jaco Van Dormael débute en réalisant plusieurs documentaires et courts métrages au début des années 80. Parmi eux, E Pericoloso Sporgersi qui remporte le Grand Prix du Festival de Clermont Ferrand. Son premier long-métrage Toto le Héros, Lauréat de la caméra d'Or à Cannes, remporte également le César du meilleur film étranger.
Six ans plus tard, il présente à Cannes Le Huitième jour, où il évoque la touchante amitié entre deux hommes dont l'un est handicapé mental. Ses deux interprètes principaux, Daniel Auteuil et Pascal Duquenne remportent le Prix d'interprétation à Cannes, et le film connaît un beau succès populaire en salles.
Jaco Von Dormael se lance alors dans l'écriture de l'ambitieux Mr Nobody, un projet pharaonique. Il mêle des thèmes qui lui sont chers (l'enfance, l'innocence, le destin) et la science-fiction, et y imagine les multiples vies du dernier mortel sur terre, en fonction de ses choix. Le film remporte trois Magritte en 2011 : meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario original.
En 2012, il signe la mise en scène de la création collective "Kiss and Cry" sur laquelle collabore sa femme, Michèle Anne De Mey ainsi que l'écrivain et scénariste Thomas Gunzig.
En 2015, Jaco Van Dormael revient au long métrage de fiction avec Le Tout Nouveau Testament. Dans ce film qu'il définit comme un conte, le réalisateur met en scène Benoît Poelvoorde qui incarne Dieu.
2014 Le Tout Nouveau Testament
2009 Mr Nobody
1996 Le Huitième jour
1995 Lumière et compagnie
1990 Toto le héros